botox paris solution adaptee aux rides prix

FAQ

Qu’est ce que le Botox ® ?

Le Botox® est le nom commercial de la toxine botulique, produite par la bactérie clostridium botulinum. La toxine botulique est utilisée en médecine esthétique pour des actes visant à lisser les rides du haut du visage. Ce produit peut aussi être désigné plus précisément : toxine botulique de type A. Il s’agit d’une substance naturellement présente dans le corps humain, son injection médicale est donc inoffensive et tolérée par l’organisme. Cela fait de la toxine botulique, un traitement utilisé depuis plus de 20ans et le traitement le plus demandé à travers le monde.

Quels sont les différents types de toxine botulique ?

Il existe principalement 6 types de toxines botuliques : A, B, C, D, E et F. La forme de toxine botulique utilisée en médecine esthétique est la toxine de type A. On peut la retrouver commercialisée sous le nom de Botox® ou Vistabel® par le laboratoire Allergan ou sous le nom de Dysport par le laboratoire Ipsen Biotech, Azzalure® par le laboratoire Galderma. Enfin, en 2010, le laboratoire Merz a pu commercialiser la toxine botulique de type A et l’a baptisée Bocouture®. Le terme « Botox » fréquemment employé dans le langage courant est donc seulement un nom commercial, le terme médical étant bien la toxine botulique.

Comment agit la toxine botulique ?

La toxine botulique est une neurotoxine, elle bloque les conductions nerveuses jusqu’à la fibre musculaire. La contraction des muscles est provoquée par les nerfs qui créent une substance appelée acétylcholine. La toxine botulique va agir sur cette substance afin de bloquer son action. En effet, la contraction musculaire entraîne une hypertonicité et la formation de rides. Les muscles du visage sont directement reliés à la peau et leur contraction anime celle-ci et forment au fil du temps des plis c'est-à-dire des rides d’expression. En bloquant la transmission nerveuse, la toxine botulique va relaxer le(s) muscle(s)par une réaction naturelle. Grâce à de faibles doses, leurs mouvements seront affaiblis et leur effet réduit.

Quelle évolution pour l’utilité de la toxine botulique ?

La toxine botulique a d’abord servi au cours des années 80 dans le cadre de l’ophtalmologie pour le strabisme, par exemple. Ensuite, elle a été utilisée en neurologie pour lutter contre les spasmes. Ce n’est qu’à partir des années 1990, que la toxine botulique a démontré son efficacité en matière de médecine esthétique et de dermatologie pour corriger les rides d’expression. Son application esthétique a depuis été étendue aux problèmes de transpiration excessive ou hyperhidrose. Elle est ainsi devenue l’un des produits phares des professionnels de l’esthétisme.

Sur quelle zone puis-je utiliser la toxine botulique ?

La toxine botulique convient particulièrement aux rides localisées sur la partie haute du visage c'est à-dire les rides du lion, de la patte d’oie, du front et les plis d’amertume. Concernant les rides du bas du visage telles que les sillons nasogéniens ou les commissures au coin des lèvres, des produits de comblement seront plus adaptés comme l’acide hyaluronique.

Est-on capable de conserver des expressions du visage après injection ?

Tout l’intérêt de la toxine botulique réside dans cet avantage considérable par rapport à d’autres traitements de rajeunissement plus agressifs. S’agissant d’un produit entièrement naturel et prescrit en quantités minimes, toute l’expressivité personnelle de chacun est conservée.

Comment se déroulent les injections de toxine botulique ?

Le médecin commence par mélanger la quantité de toxine botulique nécessaire au patient avec du sérum physiologique stérile. Il injecte ensuite le produit obtenu dans le muscle selon des points d’impact définis auparavant. Le nombre d’injections va varier en fonction de la profondeur des rides et de leur localisation mais de manière générale :

Les effets du traitement commencent à apparaître dans les 24 à 48 heures qui suivent les injections, l’effet maximum est obtenu après 15 jours jusqu’à un mois et dure trois à six mois suivant les patients.

Une anesthésie est-elle pratiquée pour la toxine botulique ?

Généralement, aucune anesthésie n’est nécessaire dans le cadre d’injections de toxine botulique. La petite taille de l’aiguille rend le traitement indolore. Cependant, si les patients sont sensibles au niveau des zones traitées, une anesthésie locale peut être appliquée sur demande.

Quel résultat après une injection ?

La toxine botulique va agir directement sur les rides du visage. Elle va permettre de détendre la peau afin de la lisser et lui rendre un aspect jeune et sans défaut. Les résultats procurés par la toxine botulique sont naturels et l’aspect du visage non figé. Pour cela, il faut adapter progressivement les injections de toxine botulique et ne pas trop en injecter durant les premières séances. Les résultats vont être visibles entre une et 2 semaines après l’injection, pour un résultat optimal pendant plusieurs mois.

L'objectif de la toxine botulique est de diminuer les rides et les ridules et non d'empêcher la contraction musculaire. C’est pourquoi le résultat est si naturel ; les muscles sont simplement reposés. Le résultat sera donc apprécié par l’aspect des rides au repos.

Quelle est la durée d'efficacité d'un traitement à la toxine botulique ?

Les doses de toxines botuliques injectées aux patients pour le traitement de leurs rides sont faibles. Par conséquent, il est conseillé de renouveler les injections lorsque que la toxine botulique ne fait plus effet. Cet arrêt de la neurotoxine se caractérise par la réapparition progressive des rides. Les rides commencent généralement à réapparaître au bout de 3 à 4mois. Les patients qui ont déjà subi plusieurs traitements vont bénéficier d’une durée plus longue. Il est donc conseillé de procéder à de nouvelles injections après un intervalle de 3 à 6mois.

Quel est le prix du traitement ?

Un traitement à base de toxine botulique coûte en moyenne 300€. Ce prix est indicatif pour une seringue complète. Le prix s’ajuste donc à vos besoins en fonction du nombre d’injections et de seringues utilisées.

Une anesthésie est-elle pratiquée pour la toxine botulique ?

Généralement, aucune anesthésie n’est nécessaire dans le cadre d’injections de toxine botulique. La petite taille de l’aiguille rend le traitement indolore. Cependant, si les patients sont sensibles au niveau des zones traitées, une anesthésie locale peut être appliquée sur demande.

Quels sont les risques de la toxine botulique?

Si le patient fait un bon choix concernant le lieu du traitement mais surtout les compétences et les expériences du médecin alors les risques quant à la toxine botulique sont nuls. Le médecin saura manipuler le produit pour déterminer la dose et effectuer correctement les injections.

La toxine botulique est un produit qui va prendre soin de votre corps si vous respectez le délai de renouvellement indiqué par votre médecin. En effet, la toxine botulique est naturellement présente dans le corps humain, ainsi les produits à base de celle-ci utilisés en médecine esthétique vont permettre de traiter efficacement le vieillissement, tout en ne présentant aucun risque pour votre santé.

Quels sont les suites des injections de toxine botulique ?

Après une séance d'injection de Botox, il est conseillé de ne pas toucher, masser ou malaxer la zone traitée durant les 24 heures qui suivent. Il faut éviter de s’allonger ou de faire du sport pendant les deux heures qui suivent le traitement. Pour une meilleure action de la toxine botulique, il faudra contracter les muscles injectés environ 3 fois par jour pendant quelques secondes.

Mis à part ses quelques précautions à suivre, les effets indésirables sont quasi nuls et ne conduisent pas à une éviction sociale. Effectivement, seules quelques rougeurs au niveau des points d’injections peuvent ressortir mais disparaissent complètement en quelques heures voire quelques jours maximum mais très rarement. De même pour d’éventuels bleus, œdèmes ou modification de la sensibilité.

Vous pourrez donc reprendre la majorité de vos activités quotidiennes directement après les injections.

Quels praticiens peuvent traiter les rides à la toxine botulique ?

En France, les praticiens autorisés à utiliser la toxine botulique sont : les dermatologues, les chirurgiens plasticiens ou les médecins spécialisés dans le traitement du visage et du cou. Ils peuvent ainsi prescrire les injections de toxine botulique et effectuer le traitement.

Quelles sont les précautions à prendre avant le traitement ?

Une consultation préalable sera réalisée avec votre médecin esthétique afin de mettre au point vos envies et d’établir un diagnostic. Cette consultation va permettre d’analyser votre situation musculaire et médicale. Si vous prenez des médicaments, il faudra le signaler. Certains anticoagulants comme l’aspirine ne doivent pas être consommés pendant une dizaine de jours avant et après l’injection de toxine botulique afin d’éviter la formation de petits hématomes. Le médecin vous demandera de faire certaines mimiques ou expressions faciales afin d’examiner le mouvement de vos muscles et leur force de contraction. Mis à part cette consultation, aucune préparation spéciale n’est nécessaire. Bien sûr, il est préférable que les personnes qui se maquillent viennent au traitement au naturel.

Quelles sont les contre-indications de la toxine botulique ?

Il y a très peu de contre indications à la toxine botulique :

Existe-t-il des patients résistants à la toxine botulique ?

Si vous n’avez jamais fait d’injections de toxine botulique, il n’y aucune raison que vous y soyez résistants. Aucune allergie à la toxine botulique n’a été déclarée. La seule résistance qui puisse intervenir concerne les patients qui ont eu trop d’injections de toxine botulique c'est-à-dire les personnes qui n’ont pas respecté l’intervalle minimum de 3 mois. Ces patients ont créé un effet vaccin et la toxine botulique n’agit donc plus sur leur système corporel.

Peut-on faire d'autres traitements esthétiques parallèlement à la toxine botulique ?

Le traitement par toxine botulique peut être pratiqué en parallèle des autres techniques de rajeunissement existantes comme l’acide hyaluronique, les peelings, le laser etc. La toxine botulique étant un produit naturel et sûr, il n’y a pas de risques à l’associer avec d’autres formes de traitements du visage. Combiner l’application de ces différentes méthodes va justement permettre un meilleur résultat mais aussi la prévention de nouveaux signes de vieillesse.

Quel recul médical avons-nous sur la toxine botulique ?

Il y a un excellent recul médical sur la toxine botulique car cela fait plus de 20ans que l’on a connaissance de cette substance et de ses propriétés. La toxine botulique est l’une des plus anciennes substances disponible dans le milieu médical. Utilisée pendant longtemps en ophtalmologie pour traiter notamment les spasmes des paupières ou strabismes de l’œil, elle a également été utilisée en neurologie. La toxine botulique est aujourd’hui utilisée en médecine esthétique pour lisser les reliefs cutanés et obtenir ainsi un visage rajeuni.

Quels sont les autres indications de la toxine botulique ?

Elle est utilisée en ophtalmologie et en neurologie depuis plus longtemps qu’en médecine esthétique. La toxine botulique est aussi prescrite dans certains cas pour les cordes vocales. Récemment, la toxine botulique est utile en médecine esthétique pour combattre la transpiration excessive ou encore modeler l’élargissement des narines lors du sourire. Enfin, la toxine botulique peut servir à gommer certaines asymétries du visage comme la queue d’un sourcil tombante.

Retour en haut de page

Pour nous contacter

Vous pouvez prendre rendez-vous au 01 53 53 50 00
Le coût des injections de Botox® est de 300 euros HT la seringue.






Retour en haut de page

Poser une question sur le Botox®

Nom :
Prénom :
verif:
Email :
Téléphone :
Ville :
Question :